Ecrire pour exister

Je vous présente ce qui est probablement un de mes films préférés, puisqu’il s’agit d’Ecrire pour exister, réalisé par Richard LaGravenese, avec Hillary Swank qui joue le personnage principal, et Patrick Dempsey. Le film est paru en 2007 sous le titre : Freedom Writers. Il s’agit d’une histoire vraie, un drame, qui dure 2h00 et que vous pouvez retrouver actuellement sur Netflix. (TOUDOUM !)

carmenestrellas | Freedom writers, Movie scenes, Movie tv
Madame, je serai chanceux si j’atteins 18 ans. C’est la guerre pour nous dehors. On aura de la chance si on est encore en vie demain.

L’HISTOIRE.
Pour résumer : Hillary Swank incarne Erin Gruwell, une jeune professeure de littérature, envoyé dans un lycée réputé difficile car les élèves passent la majorité de leur vie entre les guerres de gangs plutôt qu’à lire du Shakespeare. Elle décide de les prendre en charge, à l’aide du Journal d’Anne Frank, suite à un incident qui a mis le feu aux poudres et a permis également d’ouvrir le dialogue avec cette classe.

ECRIRE POUR EXISTER : UNE ŒUVRE INTEMPORELLE - CYM PRESS

UN FILM À VOIR ABSOLUMENT.
L’histoire est tout simplement incroyable, d’autant plus lorsque l’on sait qu’il s’agit d’une histoire vraie. Hillary Swank est exceptionnel dans son rôle, au même titre que les élèves. Certains ont d’ailleurs joué leur propre rôle à la fin du film pour l’anecdote. Ce film m’a énormément touchée. Je l’ai vu bien avant de devenir professeur, je devais être au collège ou au lycée pour tout vous dire, et je n’avais pas du tout choisi d’être prof, même si, maintenant, avec le recul, je pense que ce film m’a beaucoup influencée. J’aime beaucoup les lieux et les sujets abordés : le lycée, la pédagogie, la littérature, la Seconde Guerre Mondiale, et surtout le Journal d’Anne Frank. J’ai moi-même proposé cette lecture, et ce film, il y a quelques années, à mes 3èmes. Il aborde tellement de sujets importants sur l’importance de la lecture, de l’écriture, et sur l’investissement que certains profs portent à leurs élèves. L’histoire est touchante à tous les points de vue.

Ecrire pour exister • 2007 • Film • US • - Sore.Dake Fansub
Je sais qui tu es. Tu m’entends ? Je peux le voir. Je peux voir qui tu es et tu n’es pas un échec.

UNE BANDE-SON ATTRAYANTE.
Si vous êtes fan de rap US, vous trouverez probablement votre bonheur dans ce film ! 2PAC est très présent, ainsi que Will.I.Am. Je suis une grande fan de ces classiques indémodables et indétrônables. Cette bande-son a le mérite d’attirer les plus jeunes, les ados, comme les adultes ! Elle apporte un vrai plus au film, on sent que les musiques n’ont pas été choisies au hasard.

LES PERSONNAGES.
En dehors du personnage d’Erin Gruwell, dont je vous ai déjà parlé, j’ai été extrêmement touchée par le personnage d’Eva, personnage principal après Erin. Il s’agit de l’élève qui se retrouve au milieu de la tourmente conduite par un meurtre. J’ai aussi beaucoup aimé les personnages de Marcus et Jamal, deux élèves qui se révèlent au fur et à mesure du film. Ils sont particulièrement touchants, et leur histoire est prenante. Et bien sûr, ce film n’aura pas pu être parfait sans le personnage de Margaret, interprété par Imeda Staulton, et si vous n’avez pas la référence… Il s’agit de Dolores Ombrage ! Et elle est tout aussi détestable ici.

En bref, un excellent film, je ne cesse de le répéter, si vous ne l’avez pas encore vu, je sais qu’il commence à dater un peu, mais foncez. C’est un énorme coup de cœur.

Note : 5 sur 5.

Si vous connaissez ce film, n’hésitez pas à donner votre avis en commentaire, j’adore en parler étonnamment…

La ligne verte

Je vous vois venir. Je sais, c’est hyper connu… Toujours est-il que mon conjoint n’avait jamais regardé la ligne verte (Coucou à lui s’il passe par là, je vais le savoir rapidement…) Donc j’ai décidé de vous en parler quand même, après au moins dix visionnages de ce film depuis des années.

La ligne verte : Tom Hanks

Si vous ne connaissez pas La ligne verte, il s’agit d’un film américain fantastique, sorti en 1999. Il est tiré du roman de Stephen King qui porte le même nom et il a été réalisé par Frank Darabont qui a aussi réalisé Les évadés, c’est un autre excellent film dont je finirai par vous parler également. Les deux films sont d’ailleurs disponibles sur Netflix.

Pour rappel, La ligne verte, c’est l’histoire de Paul, un surveillant pénitencier dans le couloir de la mort. Il va faire la rencontre de John Coffey, condamné à mort pour le meurtre et le viol de deux petites filles. Néanmoins, Paul semble douter qu’il s’agisse réellement du géant, et des choses étranges se passent lorsque celui-ci touche un être vivant.

Mister Jingles

HISTOIRE ET NARRATION.
On pourra dire ce qu’on veut, je crois qu’aucun film n’a jamais réussi à me faire pleurer comme ça et aussi longtemps. Il y a tellement d’espoir et de douleur, c’est impressionnant. On s’attache à tout : les personnages, les lieux. C’est impressionnant. L’histoire est prenante malgré la longueur du film. (Franchement, vous en connaissez beaucoup des films qui vous tiennent pendant presque trois heures comme ça ?) J’aime beaucoup tous les détails que l’on peut y retrouver, du début à la fin… J’ai rarement vu une histoire aussi touchante, et pour une fois, j’ai vu le film avant de lire le livre ! Je n’ose même pas lire le livre actuellement, car j’ai peur qu’il soit meilleur que le film, et que par conséquent, je me mette à moins aimer le film. (Oui, on en est à ce point là !)

JEU DES ACTEURS.
Et c’est sur eux que repose tout le film, soyons sincères. On a des acteurs incroyables. Comme énormément de monde, je suis une grande fan de Tom Hanks. Néanmoins, l’acteur qui joue John Coffey est réellement exceptionnel tant physiquement parlant qu’au niveau des émotions ! Je suis aussi amoureuse de l’acteur qui joue Percy également. On adore détester et traiter ce personnage de tous les noms ! Preuve que l’acteur a eu un jeu juste parfait. J’ai été vraiment impressionnée, ça prend aux tripes.

John Coffey, parlant à Paul.

SECRETS DE TOURNAGE.

  • Il y a eu 15 Mr. Jingles ! Il a été très compliqué de leur apprendre les tours. Aucune souris n’a été maltraitée.
  • Doug (l’acteur qui a joué Percy) portait des chaussures qui grinçaient dans le but d’agacer le plus possibles les autres acteurs : cela devait se ressentir sur leur visage. On peut entendre le fameux bruit dans le film.
  • John Travolta a décliné le rôle de Paul Edgecomb.
  • Michael Duncan, l’acteur de John Coffey, était très grand, mais pas plus que Howell, incarné par David Morse. Le réalisateur a travaillé sur des angles variés pour donné une stature d’autant plus imposante à Michael.

Note : 5 sur 5.

Qu’avez-vous pensé de ce film ?